Revenu universel d’activité, les interrogations persistent

Revenu universel d'activité, les interrogations persistent

Un an après l’annonce de la création d’un revenu universel d’activité (RUA) lors de la présentation de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, les interrogations restent nombreuses.

Le 9 octobre, une consultation auprès du grand public a été lancée via le site internet https://www.consultation-rua.gouv.fr/projects

Celle-ci fait suite à la concertation institutionnelle composée d’associations et de collectivités locales. A ce jour, le RUA pourrait permettre la fusion de plusieurs allocations. Mais lesquelles ?  Le revenu de solidarité active (RSA) ? La prime d’activité ? L’aide personnalisée au logement (APL) ? L’allocation adultes handicapées (AAH) ? l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ? 

Contraintes techniques difficiles à résoudre, financements inconnus, risque de perdants,… les freins sont réels.

En juillet, une convention plan pauvreté Etat-Département était signée en Ille-et-Vilaine, en présence de la secrétaire d’Etat, Christelle Dubos. Cette convention vise notamment à améliorer le parcours des allocataires du RSA et l’accompagnement vers l’emploi.

La collectivité départementale est donc directement concernée et les réponses aux interrogations sur la mise en œuvre du RUA sont attendues, notamment sur les moyens.