Notre projet

Notre action se définit autour de 3 priorités

Les élus de l’Union de la Droite et du Centre s’engagent pour :

L'aménagement équilibré du territoire

La Métropole rennaise doit contribuer au dynamisme de l’ensemble du département et assurer son développement en s’appuyant sur des pôles secondaires attractifs et structurés.

Aucun territoire ne doit être laissé pour compte et les moyens doivent être équitablement répartis. Nous prenons toute notre part en demandant un renforcement des aides aux communes rurales les plus fragilisées pour permettre leur désenclavement, ce qui passe, entre autres, par un déploiement du très haut débit où il est attendu. En parallèle, nous encourageons une politique d’investissement ambitieuse dans les transports via la rénovation et la construction d’infrastructures routières nécessaires à l’attractivité de l’ensemble de notre territoire.

Nous estimons qu’une réflexion sur les mobilités s’impose, qui tienne compte de l’indispensable transition énergétique. Cela passe d’ailleurs par l’amélioration de la performance énergétique du patrimoine départemental. Si le développement économique n’est plus une compétence départementale, le tourisme reste “partagé”. Notre Département a assurément une carte à jouer.

Les solidarités humaines

S’agissant des solidarités humaines, notre rôle est d’élaborer et d’évaluer les politiques sociales qui sont, avec la solidarité territoriale, le cœur de métier du Conseil départemental ; les actions en faveur des personnes âgées, en situation de handicap, en insertion socioprofessionnelle ou encore la protection de l’enfance nous concernent tous et doivent faire l’objet de propositions et d’actions innovantes.

Notre groupe a été à l’initiative de deux missions d’information et d’évaluation, l’une portait sur la protection de l’enfance et la seconde sur l’accueil des personnes d’origine étrangère. Sur l’adaptation de la société au vieillissement, l’inclusion des personnes handicapées, l’accueil de la petite enfance, la protection de l’enfance, la lutte contre la précarité, il reste encore beaucoup à faire.

Sur toutes ces politiques, notre Département se doit d’être exemplaire. S’agissant de la jeunesse, nous souhaitons des collèges à taille humaine, bien répartis sur le territoire, non énergivores. Le sport et la culture participent au bien vivre ensemble. Les associations qui en organisent les activités doivent pouvoir compter sur le soutien du Conseil départemental.

La maîtrise de la dépense

Baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales, dépenses supplémentaires imposées aux Départements dont la prise en charge des mineurs non accompagnés ou la hausse des allocations individuelles de solidarité, fragilisent les finances de notre collectivité. La contractualisation imposée par l’Etat qui consiste à ne pas augmenter les dépenses de fonctionnement de + de 1,2% impose de les revoir à la baisse. Mais quelles dépenses diminuer sachant que nos dépenses obligatoires absorbent la quasi totalité de nos recettes ? Nous devons donc rester extrêmement vigilants.

Nous avons le souci de la simplification administrative et de la rationalisation des structures. Nous tentons de convaincre la majorité de ne pas augmenter les impôts, par respect pour les contribuables et notamment les classes moyennes qui voient leur pouvoir d’achat rogné. Le transfert du produit de la taxe foncière vers les communes aura forcément un impact sur les finances du Département. Nous allons devoir attendre de disposer d’éléments précis pour ajuster ce qui s’imposera à nous.

Nous contacter

Union de la Droite et du Centre,
Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine

1, avenue de la Préfecture
35000 Rennes
02 99 02 35 17

Nous suivre

Restez informés de l’actualité du groupe UDC et de votre département en nous rejoignant sur nos réseaux sociaux, Facebook et Twitter

Formulaire de contact

Vous pouvez nous envoyer un message via la page Contact.