Arrêt anticipé des transports scolaires : défaut d’information

La majorité du Conseil départemental a décidé de supprimer à compter du 27 juin « tout ou partie » des circuits de transport qui  subiraient une forte chute de fréquentation après les épreuves du Diplôme National du Brevet dans les collèges en fin d’année scolaire.

 Pour voter (ou pas) en commission permanente, le groupe UDC aurait aimé avoir des informations précises sur les lignes concernées, les données statistiques de la « chute » de fréquentation, la réalité de la concertation avec les responsables des établissements scolaires : établissements qui pour la plupart ont fait des efforts conséquents pour accueillir les élèves jusqu’à la toute fin de l’année scolaire, selon les préconisations du Ministère !

Des familles font état auprès de nous des conséquences de cette décision annoncée quelques semaines avant la fin de l’année scolaire. Si nous comprenons le souci de bonne gestion des deniers publics par le Département, nous ne pouvons cautionner la méthode.

 

 

Les élus en formation le 23 mai 2016 sur les fonds européens

PicsArt_05-23-09.49.27Les conseillers départementaux du groupe UDC ont participé ce matin 23 mai à l’Hôtel du Département  à une formation sur les programmes européens. Quelles opportunités pour le département et les territoires ? Quels financements ? Comment monter un projet et quelle articulation avec les aides du Département ? Autant de questions posées et de réponses attendues par les élus de la droite et du centre pour le développement des  cantons d’Ille-et-Vilaine.

 

 

Isabelle Le Callennec, Sophie Guyon et Monique Sockath dans la Vienne pour la protection de l’enfance

Vienne_(86)_logo2_2015A l’initiative du Conseil départemental de la Vienne, Isabelle Le Callennec, présidente du groupe et Députée, secrétaire de la commission des affaires sociales à l’Assemblée Nationale, Sophie Guyon et Monique Sockath, respectivement conseillères départementales de Saint-Malo 2 et La Guerche-de-Bretagne ont participé vendredi 22 avril à une journée de travail sur le thème de la « Protection de l’Enfance » à Monts-sur-Guesnes.

La légitimité des conseillers départementaux remise en cause

20160427_120552Par courrier du 14 avril, le Président Chenut a informé les conseillers départementaux de l’installation, dans les 7 agences départementales, d’un groupe « exécutif » composé de quatre élus issus uniquement de la majorité.

Le groupe de l’Union de la Droite et du Centre dénonce ce qui équivaut à disqualifier et mettre sous tutelle le travail quotidien effectué par les conseillers départementaux, acteurs de terrain, légitimement élus par les citoyens.

Depuis son élection à la présidence, M.Chenut prétend pourtant pratiquer la démocratie participative. Il cherche plutôt à contourner le choix des habitants d’Ille-et-Vilaine et donne le sentiment de faire des agences départementales un outil de propagande politique plutôt qu’un lieu de services aux publics.

Afin de dénoncer cette situation, les conseillers départementaux de la minorité n’ont pas participé à l’inauguration du nouveau Centre Départemental d’Action Sociale du pays de Vitré le 26 avril dernierIls précisent que cette démarche n’est en rien dirigée contre les agents des services du Département avec lesquels ils oeuvrent au quotidien  et travaillent en bonne intelligence en faveur des habitants du territoire. Allocation Personnalisée d’Autonomie,  Protection Maternelle et Infantile,  Protection de l’Enfance, infrastructures routières, déploiement du très haut débit, travaux dans les collèges… autant de sujets majeurs sur lesquels les conseillers départementaux de la droite et du centre souhaitent travailler dans leurs cantons en lien notamment avec les CDAS.

« Si ces groupes exécutifs d’agences doivent être mis en place, nous demandons qu’ils soient composés de conseillers départementaux élus sur leurs territoires, qu’ils connaissent et pour lesquels ils s’investissent au quotidien » déclare Isabelle Le Callennec, Présidente du groupe.

 

Lettre aux élus du département d’Ille-et-Vilaine n°1

LAE1-150Elus en mars 2015, nous souhaitons, grâce à cette lettre périodique, vous rendre compte de notre action départementale. Nous intervenons lors des commissions et sessions où nous nous exprimons à travers nos prises de positions, nos propositions et nos votes.

Notre priorité reste la solidarité sociale et territoriale.

Acteurs de terrain, à l’écoute de tous, nous avons la volonté d’agir concrètement et remplissons notre rôle dans un esprit constructif et vigilant.

Isabelle Le Callennec, Présidente du groupe

Lettre aux élus n°1 mars 2016

Budget primitif 2016 : contre la hausse des impôts !

Assemblee marianneLes 23-24-25 mars, le Conseil départemental examinait son budget. Il s’élève à 1,047 milliard d’euros.

Par comparaison, la Région Bretagne, c’est 1,29 milliard et Rennes métropole, 853,83 millions. Par rapport à 2015, ce sont 27 millions de dépenses de fonctionnement en plus et 19 millions de recettes en moins, les recettes ayant été amputées de 15,4 millions suite aux décisions du Gouvernement de baisser drastiquement les dotations aux collectivités. La majorité socialiste nous a présenté un budget 2016 sans que nous ayons connaissance du réalisé 2015 ni du recueil récapitulatif des subventions aux associations. Nous avons pointé le coût de sortie des emprunts toxiques contractés il y a 10 ans.

Communiqué : Notre-Dame-des-Landes, l’Ille-et-Vilaine doit pouvoir s’exprimer

flickr cc mdv avionLe groupe de l’Union de la Droite et du Centre du Conseil départemental réagit à la consultation sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : l’Ille-et-Vilaine doit pouvoir voter. Le Premier ministre a confirmé que la consultation aura lieu avant l’été et que seuls les habitants de Loire-Atlantique pourront se prononcer par référendum.

L’Etat, par la voix du président de la République et du Premier ministre, en décidant d’un référendum d’initiative locale sur une décision qu’il a lui-même entérinée, est totalement décrédibilisé. Les voix sont discordantes au sein du Gouvernement. Les élus de la majorité présidentielle (PS, écologistes) sont divisés. Si le référendum, malgré un fondement juridique plus que discutable, devait être organisé, la cohérence voudrait qu’il le soit à l’échelle des 22 collectivités membres du syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest, qu’elles aient accepté de participer directement ou indirectement (études, infrastructures…) au financement de l’aéroport.

BP 2016 : année du renoncement pour la majorité

Assemblee marianneLes conseillers départementaux étaient réunis les 28 et 29 janvier derniers pour examiner les orientations budgétaires du Département.

Le groupe Union de la Droite et du Centre ne partage pas les choix de la majorité socialiste du Département.

Session des 17 et 18 décembre 2015

15-12 Session hautDernière réunion de l’Assemblée départementale de l’année 2015, la session des 17 et 18 décembre a entre autres été l’occasion d’un rapport sur le projet de plan de prévention des risques naturels prévisibles de submersion marine dans le maris de Dol (PPRSM), soumis pour avis par l’Etat.

Inscrivez-vous à la newsletter du groupe UDC !

clavier et mailPour ne rien rater de l’actualité du groupe Union de la Droite et du Centre et de ses élus, n’oubliez-pas de vous inscrire à notre newsletter !

Vous serez régulièrement informés de nos propositions, coups de coeur, coups de gueule, communiqués et autres points de vue.