session consacrée à la contractualisation avec l’Etat

 

Contrairement aux Assemblées des ¾ des départements français dont les 3 bretons, la majorité socialiste et radicale de gauche, a décidé de signer le contrat financier avec l’Etat. Les 22 conseillers départementaux du groupe de l’Union de la Droite et du Centre ne le souhaitaient pas.

Parmi les raisons de ce refus, la remise en cause par l’Etat de la libre administration des collectivités qui s’apparente à une mise sous tutelle et l’absence d’engagement pour assumer ses responsabilités.

Nous ne pouvons en effet accepter que le gouvernement n’ait pas mieux pris en compte dans ses calculs, le poids des allocations de solidarité et de l’accueil des mineurs étrangers. Certes, les négociations avec les représentants de l’Etat et de notre Département ont permis d’atténuer les pénalités liées au non-respect de la limitation des dépenses de fonctionnement à 1.2%, mais elles vont tout de même s’élever a priori à 1.2 millions d’euros !

En outre, la majorité a voté en mars dernier un budget présentant une hausse des dépenses de fonctionnement de 2.3% ! Le Président Jean-Luc Chenut signe donc pour 1.2% sans nous dire où seront faites les économies.

Posté dans Actualites, Communiqués de presse.