Maîtrise des dépenses publiques, mineurs étrangers, EHPAD… ; l’Etat interpellé lors de la session des 21 et 22 juin

photo assemblée 2

Les conseillers départementaux étaient réunis jeudi 21 et vendredi 22 juin en session. En ouverture de séance, Isabelle Le Callennec, Présidente du groupe de l’Union de la Droite et du Centre, a renouvelé son soutien aux familles et collègues des deux pompiers Thomas Gablin et Frédéric Chetibi morts dans un accident de la circulation le 10 juin dernier à La Couyère. Une minute de silence a été observée à leur intention.

Les pompiers ont été particulièrement sollicités ces dernières semaines lors des intempéries dans notre département. Une cinquantaine de communes ont demandé que l’état de catastrophe naturelle soit confirmé par arrêté ministériel ; nous soutenons leur demande légitime. Le Département a décidé de consacrer une enveloppe de 500 000 euros pour la remise en état des routes, nous nous en félicitons.

Le Préfet est venu exposer le rapport d’activité des services de l’Etat en 2017. A cette occasion, nous avons évoqué le projet de contrat financier entre les Départements et l’Etat. Il impose de contenir les dépenses de fonctionnement au-dessous de 1,2% de progression. A l’heure actuelle, l’Ille-et-Vilaine n’est pas en mesure de respecter cette exigence et demande une meilleure prise en compte de ses obligations en matière d’allocations de solidarité et de prise en charge des mineurs étrangers. Les négociations se poursuivent entre le Président du Département et le Préfet. En l’absence d’évolution notable, il faudra vraiment se poser la question de la signature, ou pas. Réponse le 29 juin.

Le sujet des mineurs isolés étrangers a également été abordé. « 6 millions d’euros avaient déjà été ajoutés aux 15 prévus initialement pour leur accompagnement par le Département. 850 000 euros en plus ont été décidés au cours de cette session ! Nous comptions 5 mineurs étrangers en 2000, 76 en 2005, 252 en 2010 pour arriver à 530 aujourd’hui. Comment nos services font-ils face ? Quels soutiens pour les communes qui les reçoivent ? Quelles perspectives à court et moyen terme ? »

Au cours de la session, le manque criant de personnel dans les EHPAD a une nouvelle fois été abordé car il constitue un véritable sujet d’inquiétude. Louis Hubert (Châteaugiron), pour le groupe UDC,  a proposé un vœu demandant les conséquences concrètes des annonces de la Ministre de la Santé pour les établissements d’Ille-et-Vilaine.

Quant au Projet Régional de Santé, il interroge nombre de collectivités : « si l’Agence Régionale de Santé fait des constats que nous pouvons partager, le décalage entre les orientations théoriques et la dégradation de l’offre de santé est réelle » ont déploré les élus de tous bords. Il a été décidé de rédiger une lettre ouverte à la Ministre de la Santé pour attirer son attention sur ce qui semble avoir été omis : objectifs chiffrés en matière d’offre médico-sociale et moyens susceptibles d’être dégagés pour mettre en œuvre les priorités retenues.

Enfin, Aymeric Massiet du Biest (La Guerche-de-Bretagne) s’est félicité de l’augmentation de la contribution du Département en faveur de la rénovation de la ligne ferroviaire Rennes-Châteaubriant  (de 1,6 M€ à 2,2M€) , regrettant le manque d’engagement de SNCF Réseau. Si la partie Rennes-Retiers est désormais financée, la partie vers Châteaubriant est suspendue à la décision de la Région Pays de la Loire. Restons vigilants.

Question orale

« Pouvez-vous nous préciser la position du Conseil départemental au sujet du projet de fermeture de l’EHPAD du Theil-de-Bretagne et donc du transfert de lits « Personnes âgées dépendantes  » de la Roche-aux-Fées vers Rennes Métropole ?chateau La Rigaudière Le Theil

Que propose le Conseil départemental au territoire sud du Pays de Vitré-Porte de Bretagne pour compenser ce projet, assurer un avenir au site de la Rigaudière et répondre aux besoins de l ‘association d’insertion Le Relais pour l’Emploi  qui cultive des terres de ce domaine? Quelles réponses pouvez-vous apporter à nos inquiétudes légitimes pour nos aînés des territoires ruraux ? »

Le Président Chenut a répondu que le bâtiment, vétuste, nécessitait des travaux , que l’offre de places était importante sur le secteur de la Roche-aux-Fées . « Dans la perspective d’une meilleure répartition de l’offre et au regard des éléments patrimoniaux et financiers , l’option retenue est de redéployer les places sur les sites de Janzé et Corps- Nuds ».

Concernant le chantier d’insertion, « Le Relais a proposé de racheter une partie des parcelles qu’il occupe actuellement …la Collectivité restera vigilante quant à son devenir ».

 

Posté dans Actualites, Communiqués de presse.