Gestion du Département : peut mieux faire

Communiqué

 

Le Conseil départemental a examiné ce vendredi  le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion du Département sur la période 2012-2015.

La CRC pointe du doigt notamment des questions que le groupe UDC a soulevées à plusieurs reprises ces dernières années.

L’ investissement : les magistrats financiers remarquent un taux inférieur à la moyenne des Départements comparables au nôtre alors que nous gagnons chaque année plus de 10 000 habitants.

Sur les dépenses de fonctionnement, la CRC pointe l’augmentation des charges de personnel et de la masse salariale quand les élus de la minorité prônent une meilleure organisation avec le souci de rendre le meilleur service au meilleur coût à l’usager.

Sur la question du temps de travail au Département, la Chambre Régionale des Comptes estime à 6,2 M€ le coût du régime adopté par la collectivité. Nous affirmons qu’il faut que s’ouvrent des discussions sur ce sujet. Avec courage, d’autres collectivités l’ont fait ou le font actuellement.

La CRC ajoute que la création des agences départementales mises en place par la majorité -« maisons-relais » du Département dans les territoires-  n’est pas étrangère à une organisation plus complexe, aux multiples canaux de communication, qui a pu imposer des coûts de coordination sans que l’efficience du dispositif puisse être mesurée, ce que nous avions dénoncé à l’époque.

Le groupe UDC souhaite que l’exécutif départemental  tienne compte des observations de la Chambre pour une meilleure gestion du Département. D’autant que le Président de la République a annoncé de nouvelles baisses des dotations aux Départements.

session des 29 et 30 juin : comment améliorer la gestion du Département

photo interventions session 17 06 2016Au menu de cette session ; le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion du Département. La CRC pointe du doigt des questions que notre groupe avait soulevées à plusieurs reprises ces dernières années.

L’investissement : les magistrats financiers remarquent un taux inférieur à la moyenne des Départements comparables au nôtre alors que nous gagnons chaque année plus de 10 000 habitants.

Sur les dépenses de fonctionnement, la CRC relève l’augmentation des charges de personnel et de la masse salariale quand les élus de la minorité prônent une meilleure organisation avec le souci de rendre le meilleur service au meilleur coût à l’usager.photo doc rapport CRC

Sur la question du temps de travail au Département, la Chambre Régionale des Comptes estime à 6,2 M€ le coût du régime adopté par la collectivité. Nous affirmons qu’il faut que s’ouvrent des discussions sur ce sujet. Avec courage, d’autres collectivités l’ont fait ou le font actuellement.

 

La CRC ajoute que la création des agences départementales mises en place par la majorité -« maisons-relais » du Département dans les territoires- n’est pas étrangère à une organisation “plus complexe, aux multiples canaux de communication, qui a pu imposer des coûts de coordination sans que l’efficience du dispositif puisse être mesurée”, ce que nous avions dénoncé à l’époque.

Le groupe UDC souhaite que l’exécutif départemental  tienne compte des observations de la Chambre pour une meilleure gestion du Département. D’autant que le Président de la République a annoncé de nouvelles baisses des dotations aux Départements, voire la disparition de certains.

Par ailleurs, l’examen du Schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public nous donne l’occasion de demander un bilan du « Bouclier rural » ; les engagements des 20 partenaires signataires ont-ils été tenus pour maintenir les services au public dans les secteurs éloignés des zones urbaines ? Force est de constater que de nombreuses fermetures sont intervenues ces derniers mois. Le groupe UDC souhaite être partie prenante de ce travail notamment dans chacun de nos cantons afin que des actions concrètes soient mises en place pour enrayer le sentiment de déclassement et d’abandon de certains territoires périphériques.

Enfin, dans le domaine de la protection de l’enfance, nous nous félicitons du travail réalisé par nos collègues chargés de la mission d’information et d’évaluation de cette politique, mission que le groupe UDC a initiée. Cet exemple de coopération entre la majorité et la minorité doit pouvoir se reproduire dans quelques domaines ciblés comme les politiques liées à l’autonomie.  N’est-ce pas cela « dépasser les clivages ? » a affirmé Isabelle Le Callennec, Présidente du groupe, en terminant son intervention.

Le Préfet Christophe MIRMAND est venu ensuite présenter le rapport des services de l’Etat dans le Département. A cette occasion, les élus UDC sont intervenus pour évoquer notamment l’importance du maintien des services au public dans les territoires ruraux (Louis Pautrel, Fougères 2),  l’urgence de l’accès aux soins dans ces secteurs (Isabelle Biard, Fougères 2),le rôle essentiel de l’école dans les petites communes (Isabelle Le Callennec, Vitré),  la nécessité d’accélérer l’arrivée du haut débit dans les zones éloignées des villes- centre (Aude de la Vergne, Châteaugiron).