Situation des migrants dans le département : humanisme et vigilance

photos-elus-session Au cours de la session du Conseil départemental le jeudi 3 novembre, un voeu sur la situation des migrants a été examiné. Le groupe de l’Union de la Droite et du Centre a rappelé qu’à sa connaissance, 4 communes d’Ille-et-Vilaine avaient été retenues par le Préfet pour accueillir des migrants à Rennes (47 places), Beaucé (118 places), Cancale (60 places) et La Guerche- de- Bretagne (60 places). «Nous considérons que ces « mises à l’abri » sont la marque de notre attachement collectif aux valeurs républicaines». Pierre-Yves Mahieu, conseiller départemental de Saint-Malo 1, maire de Cancale, ajoute : « il faut toujours être vigilant et pédagogue pour expliquer que la ville ne se dénature pas parce que nous recevons des gens qui ont besoin de faire le point. »

Mais notre groupe rappelle au Gouvernement français et à l’Union européenne leurs responsabilités s’agissant de la gestion de la crise migratoire et de ses causes.

«Nous veillerons donc à ce que l’Etat, à travers les services préfectoraux, garantisse la sécurité et l’ordre public nécessaires » ont estimé les conseillers départementaux UDC qui ont appris par la voix du Président du Conseil départemental, que des mineurs allaient également être accueillis à Chantepie et Vitré. Le groupe d’Union de la Droite et du Centre a demandé à être informé de l’évolution du nombre de mineurs accueillis et du niveau de prise en charge pour le Département.