Communiqué : Notre-Dame-des-Landes, l’Ille-et-Vilaine doit pouvoir s’exprimer

flickr cc mdv avionLe groupe de l’Union de la Droite et du Centre du Conseil départemental réagit à la consultation sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : l’Ille-et-Vilaine doit pouvoir voter. Le Premier ministre a confirmé que la consultation aura lieu avant l’été et que seuls les habitants de Loire-Atlantique pourront se prononcer par référendum.

L’Etat, par la voix du président de la République et du Premier ministre, en décidant d’un référendum d’initiative locale sur une décision qu’il a lui-même entérinée, est totalement décrédibilisé. Les voix sont discordantes au sein du Gouvernement. Les élus de la majorité présidentielle (PS, écologistes) sont divisés. Si le référendum, malgré un fondement juridique plus que discutable, devait être organisé, la cohérence voudrait qu’il le soit à l’échelle des 22 collectivités membres du syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest, qu’elles aient accepté de participer directement ou indirectement (études, infrastructures…) au financement de l’aéroport.